piolle

Lettre ouverte de 3 unions de quartier à Eric Piolle, maire de Grenoble

Lettre ouverte à Monsieur Piolle

Monsieur le Maire,

Les trois unions de quartier signataires, qui ont l’expertise au quotidien de la situation dans la plus grande partie des rues animées du centre-ville, sont exaspérées et tiennent à vous le faire savoir.

Faisant suite aux réunions publiques organisées avec votre présence, ou encore écho de sollicitations d’habitants, de collectifs qui ne supportent plus la dégradation des conditions de vie dans nos quartiers, les lettres, les démarches, les remarques émises depuis de nombreux mois n’obtiennent pas de réactions de votre part, ou des réponses tardives non convaincantes de vos adjoints.

Vous n’êtes pas sans savoir que de nouveaux bars ouvrent régulièrement et que de nouvelles terrasses sont accordées en nombre, voire même recommandées, notamment pour animer les rues du nouveau centre piétonnier. Tout ceci est en complète contradiction avec l’ambition proclamée d’apaiser le coeur de ville. Cette expression est un abus de langage exécrable. Il n’est qu’à dépouiller les enregistrements sonores installés par vos services ou encore à écouter les témoignages de l’équipe nocturne de la police municipale pour s’en convaincre.

Nous connaissons votre engagement concernant la santé publique ; or un problème majeur concerne la consommation d’alcool. Nous n’avons pas connaissance de mesures et actions sérieuses et efficaces de la municipalité pour le traiter. Bien plus, l’encouragement à l’animation, qui est la parole officielle aujourd’hui, se traduit par l’explosion des tapages nocturnes (hurlements, violences, dégradations, incivilités) et la surconsommation d’alcool dans les bars et les rues une bonne partie de la nuit. Les conséquences pour la vie des familles qui ne peuvent dormir correctement et des jeunes consommateurs sur le chemin de l’addiction alcoolique, sont graves, au moins autant que les dégâts de la pollution.

Dans ces conditions, nous nous interrogeons : quels sont votre ambition et votre projet pour l’avenir du centre-ville ?

Quelles mesures comptez-vous prendre, dans le cadre de vos pouvoirs de police, pour faire respecter la législation sur les nuisances sonores et la consommation d’alcool sur la voie publique (ci-joint le rappel de 10 points critiques déjà communiqués). Nous avons besoin d’y voir clair, et vous sollicitons pour expliciter votre politique. A ce titre, nous vous remercions de nous proposer dès que possible une rencontre avec des représentants de nos 3 unions de quartier.

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Maire, l’expression de nos salutations les plus sincères.

Les unions de quartier Championnet, Centre-Ville et Notre-Dame

NB. Nous rappelons notre demande que la mairie intervienne auprès de la préfecture pour revenir à une fermeture réglementaire des bars à 1h du matin.

Union de quartier Notre-Dame - Tous droits réservés 2016